bandeau du portail documentaire

 
 

  

Historique de la Bibliothèque municipale de Cognac


Cognac est l'une des premières villes à posséder au XVe siècle une importante bibliothèque, celle des Valois-Angoulême.

En 1796 s'ouvre la première bibliothèque publique de Cognac ou "Bibliothèque du district", située alors dans le Prieuré des Bénédictines (lieu actuel de la bibliothèque municipale). Elle contient 6 000 volumes à consulter sur place et s'adresse aux théologiens, savants et hommes de lettres.

En 1866 est fondée à Cognac une Société des Bibliothèques populaires pour créer en 1867 la Bibliothèque communale populaire destinée au grand public. Souhaitant répondre aux nouveaux besoins culturels de la population, une Bibliothèque municipale est aussi créée à Cognac en 1866 et s'ouvre officiellement au public en 1874, permettant ainsi la consultation des fonds anciens et l'emprunt d'ouvrages modernes. Enrichie en 1876 du legs d'Emile Albert, avocat et érudit, elle compte ainsi 12 000 volumes.

Vers 1910, Louis-Philippe Couraud, employé dans une maison de négoce d'eau-de-vie de Cognac, lègue aussi 3 425 volumes à la Bibliothèque municipale.

En 1959 la Bibliothèque communale populaire et la Bibliothèque municipale fusionnent sous l'égide de Melle Pauline Reverchon et prennent le nom de Bibliothèque municipale.

Vers 1980, les locaux de la bibliothèque sont agrandis avec la création d'une section jeunesse. Après avoir occupé le Couvent des Récollets puis l'Hôtel de Ville, l'actuelle bibliothèque municipale ouvre ses portes au public en 1993 dans l'ancien Prieuré des Bénédictines, restauré à cet effet. Informatisée au début des années 1990, la bibliothèque évolue alors progressivement avec la création en 2002 de l'Espace Internet accessible à tout abonné et aujourd'hui la mise en ligne du site Internet, permettant à chacun de consulter le catalogue de la bibliothèque et d'accéder à ses différents services.